LIGUE DE L'ENSEIGNEMENT DE SEINE MARITIME - Ligue76

fAbrique de lA pAix

En prolongement de notre approche sur les politiques compensatoires, nous continuons à affirmer l'importance d'une véritable éducation commune à la différence et à la diversité. Le centre confédéral continue d'assurer une diffusion large dans notre réseau d'outils pédagogiques interactifs pour éduquer contre les préjugés et les discriminations.

expOsitiOn itinérAnte de lA fAbrique de lA pAix

Ludique mais sérieux, cet outil, à la pédagogie innovante, incite les jeunes visiteurs à se faire leur propre opinion et à débattre des discriminations. L'objectif est de permettre aux participants de favoriser la réflexion sur les questions de discrimination, diversité, préjugé, phénomène de bouc émissaire... à partir de l'exposition et d'élaborer collectivement les grandes lignes d'une séquence d'accueil d'un groupe d'enfants ou de jeunes.

Après un passage dans le Calvados, l'Orne et l'Eure, l'exposition arrive en Seine-Maritime avec une première apparition au Havre.

L'exposition débutera le 23 Avril 2019 dans les locaux de l'atelier Canopé Le Havre.

La Fabrique de la Paix au Havre dans les locaux de la Ligue de l'Enseignement en 2015

La Ligue de l'enseignement de Seine-Maritime avait déjà accueilli la fabrique de la Paix dans ses locaux en 2015. C'est une exposition créée en 2008 par la Fondation EVENS. La Fabrique de la Paix est un outil pédagogique, unique en France, mis à disposition par la Ligue de l'Enseignement pour les scolaires âgées entre 9 et 15 ans.

Grâce au livret dédié aux accompagnateurs, les enseignants peuvent préparer les enfants en amont de la visite ; ce qui permet de travailler le vocabulaire en classe, afin de faciliter la compréhension de l'enfant sur site. Ensuite, les enfants découvrent l'exposition, en empruntant le parcours adapté à leur niveau.

Sur la question du « bouc émissaire », les enfants pouvaient laisser un message dans le bouc :

  • "J'ai déjà été bouc émissaire, je ne pardonnerai jamais à la personne qui m'a fait souffrir."
  • "Non je n'ai pas vécu cette situation, si on est un bouc émissaire, il faut ne pas se laisser faire."
  • "Un jour j'ai vu un garçon se faire taper, mais je n'ai pas osé le dire à un adulte, par peur de me faire taper aussi."
  • "Oui, on me traite d'autiste tout le temps."

On peut noter que la majorité des enfants, a connu une situation de bouc émissaire soit dans le cadre scolaire, soit dans le cadre familial. En quelques mots on pouvait ressentir la souffrance de l'enfant face à cette situation.

La Fabrique de la Paix permet de donner la parole aux enfants, afin qu'ils puissent s'exprimer librement sur des sujets qu'ils pouvaient considérer encore tabou dans leur environnement social et familial. Le discours des familles, a une grande influence sur l'enfant.

2015 En quelques chiffres

  • 523 enfants ont visité l'exposition FDP en 2015. Principalement des 9-12 ans, une classe de 2nd STSS (15-16ans), une classe d'IMPRO (15-20ans)
  • 24 classes de 13 écoles différentes (école Frederick Bellanger, école de l'observatoire, école Massillon, école Marechal Joffre, école Raspail, IMPRO la Renaissance, collège Claude Bernard (internat de l'excellence), collège Léo la Grange, dont 2 écoles en ZEP (école pauline Kergomard, CLSH sous Brotonne, et 2 écoles privées (école sainte Anne, lycée privé Jeanne d'Arc) et 25 classes du centre-ville.
  • 2 heures de visite.
  • 5 bénévoles de 2 associations différentes  « Lire et faire lire », et le « mouvement pour la paix ».

La Fabrique de la Paix, a permis aux enfants d'écarter certaines fausses idées qu'ils pouvaient avoir, et leur permettre d'avoir une réflexion qu'ils n'auraient sans doute pas eue en dehors de l'exposition. Cette exposition leur a permis de différencier un fait d'un préjugé, une ouverture d'esprit, une prise de conscience. Le fait que l'enfant soit acteur tout au long de l'exposition, facilitant sa compréhension.

Mentions Légales
Creation de site Internet le havre